Algorithme de Google : Les dernières mises à jours.

Pour rester le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde, Google consacre beaucoup de temps et d’énergie à améliorer et maintenir son algorithme. Les mises à jour sont nombreuses et régulières et certaines ont un impact notable sur les SERPs. Des bugs affectent aussi de temps en temps le fonctionnement du moteur de recherche. En voici le suivi.

Site diversity : plus de diversité dans les SERPs

Le 6 juin à 22h58 (heure française), via son compte Twitter Search Liaison, Google a annoncé que désormais, le nombre de résultats issus d’un même domaine était limité à deux sur la SERP, sauf cas exceptionnels. Les référenceurs ont souvent interpellé Google sur les requêtes accaparées par un seul site. Google présente donc cette évolution comme une réponse à cette demande répétée. Il précise que cette annonce n’est pas corrélée à la June 2019 Core Update en cours de déploiement depuis le 3 juin. Selon Danny Sullivan, conseiller du département Search de Google, cette nouveauté, lancée deux jours auparavant, soit le 4 juin, est maintenant pleinement intégrée.

June 2019 Core Update : une mise à jour annoncée

Dimanche 2 juin au soir, Google a annoncé sur Twitter l’arrivée pour le lendemain, lundi 3 juin, d’une mise à jour en profondeur de son algorithme. Interrogé par des référenceurs sur la nature des mouvements à venir, Danny Sullivan, conseiller du département Search de Google, a indiqué qu’il ne fallait pas s’attendre à une mise à jour particulièrement importante ni originale. Google cherche simplement à se montrer plus « proactif » dans sa relation avec les référenceurs, afin d’éviter à ces derniers de « se gratter la tête après coup ». A 19h02 (heure française), un tweet du compte Search Liaison de Google annonçait que la mise à jour avait débuté.

Après un démarrage assez lent, les référenceurs commencent à noter des mouvements dans les SERPs. Au Royaume-Uni les premières analyses semblent indiquer que les sites des organes de presse ont connu d’importants mouvements. Selon les données publiées par l’outil SEO Sistrix, le tabloïd britannique Mirror et le journal The Sun seraient les grands gagnants, avec une visibilité accrue de 54% en une semaine. En revanche, le média en ligne The Daily Mail déclare avoir perdu 50% de son trafic SEO et jusqu’à 90% de son trafic sur Google Discover depuis le 3 juin. Les sites traitant de santé, finance et paris en ligne voient leurs résultats fluctuer plus que de coutume, selon une analyse présentée par l’outil d’analyse SEO Rank Ranger :

Jeudi 6 juin à 19h30, en France, la communauté SEO est plutôt calme car elle constate peu de mouvement encore. Cependant, selon Fabien Raquidel, consultant SEO, « les sites santé, finance et beauté ont bougé ». Il ajoute : « sur les requêtes généralistes, certains sites d’affiliation ont perdu trois ou quatre positions, alors que les e-commerçants sont remontés ». Thomas Leonetti, fondateur de l’agence Apollo, évoque pour sa part un gain de positions sur « plus de 195 mots-clés génériques santé pour un site clinique ». Pour Alexis Rylko, consultant SEO Senior chez iProspect, « il faudra attendre encore plusieurs jours avant de pouvoir mesurer l’impact réel de cette mise à jour ».

Le bug d’indexation des contenus frais du 22 mai 2019

Le 22 mai 2019, les référenceurs se sont rendu compte en fin de matinée que le moteur de recherche ne parvenait plus à afficher les contenus qui venaient d’être publiés. Résultat, les contenus frais des sites d’actualités n’apparaissaient pas, pendant plusieurs heures, dans les SERPs. Pourtant, des tests ont montré que les robots de crawl continuaient à visiter toutes les pages des sites, même les plus récentes. Le problème se situait donc au niveau de l’indexation de ces pages. Le bug a été réparé une première fois le lendemain. Certains référenceurs aux Etats-Unis ont observé une réplique, qui a été également réparée dans les 24 heures qui ont suivi. Retrouvez ici notre article complet.

Le bug d’indexation du 5 avril

C’est en consultant la Search Console que les référenceurs ont compris qu’il y avait un problème. Des paquets d’URLs n’étaient plus indexées par Google. Le problème semblait concerner seulement certains data center, les pages apparaissaient donc toujours dans certaines pages de résultats, mais avaient complètement disparu sur d’autres. Google a reconnu le jour même un bug d’indexation, mais il a fallu attendre une dizaine de jours pour qu’il soit complètement résolu.

March 2019 Core Update

Dans un premier temps, les référenceurs ont baptisé cette mise à jour « Florida 2 », en raison de son ampleur. Mais Google a préféré lui attribuer un nom plus descriptif et plus neutre. Cette mise à jour a permis à certains sites, douloureusement impactés par la mise à jour du 1er août de reprendre des positions perdues. Google a confirmé une mise à jour en profondeur de son algorithme sans donner de plus amples précisions sur son contenu.

Medic Update

Le 1er août 2018, les SERPs de Google ont commencé se modifier de façon inhabituelle et le compte Twitter « Search Liaison » a confirmé qu’une mise à jour du noyau de l’algorithmeétait en cours. Cette mise à jour à eu un impact très important sur de nombreux sites traitant de thématiques « YMYL » (Your Money Your Life : les problématiques de la vie quotidienne personnelle). Beaucoup de sites parlant de santé ont notamment perdu des positions qu’ils ont eu beaucoup de difficultés à retrouver par la suite. C’est pourquoi cette mise à jour a pris le nom de « Medic Update ». Google a pourtant précisé qu’elle était globale, et en effet, des sites n’ayant rien à voir, ou des sites de e-commerce, ont également été impactés.

Définition

Pour ceux qui ont lu l’article et n’ont pas compris ce qu’est L’algorithme, il s’agit d’une suite d’instructions informatiques destinée à analyser le contenu d’un site internet. L’objectif est de déterminer le positionnement du site web dans les pages de résultats de recherche de Google en réponse à une requête.

Google est le moteur de recherche le plus utilisé en France, et de loin. Le bon positionnement dans ses pages est donc essentiel.

Chacun, et en particulier les professionnels du référencement, aimerait connaître le contenu de l’algorithme de Google. Mais le secret est bien gardé. Depuis 2003, il a connu de nombreuses mises à jour. Chacune est un événement très suivi. En effet, certaines, ont apporté des changements radicaux dans les SERPs et sont de ce fait sont restées célèbres, notamment pour la perte de trafic énorme qu’elles ont provoqué sur certains sites. C’est le cas de Panda ou Penguin, par exemple.

Plus de 200 critères sont aujourd’hui pris en compte par l’algorithme de Google. Cette finesse d’analyse a fait du référencement un métier à part entière car le travail méticuleux nécessaire à l’amélioration du référencement est souvent confié à des spécialistes.

Source : Journal du net

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :